PROTHESES MAMMAIRES

L’hypoplasie mammaire est définie par un volume mammaire insuffisamment développés par rapport à la morphologie de la patiente. Elle peut être la conséquence d’un développement insuffisant de la glande à la puberté ou apparaître secondairement par perte de volume glandulaire (grossesse, amaigrissement, perturbations hormonales)

Le manque de volume  peut aussi être associé à une ptôse (poitrine tombante) uni ou bilatérale.

Cette hypotrophie est souvent mal acceptée physiquement et psychologiquement par la patiente qui le vit comme une atteinte à sa féminité, avec pour corollaire une altération de la confiance en soi et un mal être, parois profond, pouvant aller jusqu’au véritable complexe.

Actuellement deux techniques sont utilisées, les prothèses remplies de silicone et le lipofilling ou injection de graisse.

L’augmentation mammaire par prothèse est la technique la plus utilisée, les prothèses peuvent être  introduites par une cicatrice sous le sein ou au niveau de l’aréole et positionnées soit en avant soit en arrière du muscle grand pectoral en fonction des cas.

 

 

En pratique

- Anesthésie générale
- Ambulatoire ou une nuit de clinique
- Cicatrisation complète 15 jours à 3 semaines
- Pour les prothèses pas d’effort avec les bras 1 mois

FICHE INFORMATION FR

FICHE INFORMATION EN

 

 

Partager